Vendredi 23 mai 2014 à 10:15

laisser à l'abandon
au fil du corps
les bras
sentir entre les doigts
l'eau devenir pleine
onduler à ton ventre
trembler à tes cuisses
à chaque coup de poumon
atteindre le soleil
au travers des paupières
et puis au fond de l'eau
déposer la pesanteur
la peau qui se serre
le corps, nu, tendu
un
devenir une direction
avec ses hauts et ses bas
se mouvoir
effleurer la paix
le lac, entre ses branches,
garde ta liberté
ta légèreté.
à toi de les lui
réclamer

Par holocene le Samedi 24 mai 2014 à 7:34
C'est joli.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3265635

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast