Mardi 13 mars 2018 à 11:59

Berlin, j'aime ta luminosité. J'aime quand tu viens gratter à mes paupières le matin, et que perdue par cette nouvelle habitude, je n'arrive pas à me rendormir. J'aime quand tu me cueilles après le travail hors de la nuit, quand tu m'accompagnes à la maison dans une ébauche de soirée, dans une esquisse d'obscurité. J'aime sortir de la maison et que ta clarté me tape dans les poumons, quand ton ciel frais me porte quelques secondes et me sort de ma tête. J'aime, Berlin, quand tu t'infuses dans mon cuir chevelu, quand tu tripotes mes neurones de vie, j'aime quand assouplis tes horaires d'ouverture, quand tu laisses l'interrupteur plus longtemps allumé, quand tu installes ta veilleuse de printemps, quand tu inventes l'indulgence et nous prends par la main.

Ça ne dure jamais longtemps, mais cette courte accalmie est si salutaire et si douce à vivre, quand tu te secoues et laisse tomber tes restes d'hiver sur les trottoirs... J'aime, Berlin, quand tu sifflotes quelques airs de lumière.
Par Best assignment writing le Jeudi 26 avril 2018 à 8:57
Berlin might be the best city on the planet in which to stick with songbirds. The place is loaded with Luscinia megarhynchos, the Common Nightingale, a little dark colored winged creature with a tune that can continue for quite a long time, whenever of day, truly, however particularly amongst midnight and 5 a.m. In spite of early folklore, the guys do the singing, and they are steadily faithful to particular locales. Some lean toward the highest points of light posts at particularly uproarious road corners, and nothing can prevent them from keeping to their affirmed regional spots.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3278822

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast