Samedi 25 janvier 2014 à 12:50

Fais-moi bouder mais ne t'étonne pas : je sais tenir la note ténue de la mauvaise humeur comme personne, je peux cimenter l'aigreur et l'ennui à mes lèvres fermées et ne pas en ciller, j'ai à cet état une constance que tu ne me trouveras pas ailleurs, un certain talent pour la froideur, le silence, un goût à ignorer tes sourires et tes efforts de normal.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3259850

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast