Dimanche 26 avril 2009 à 21:48

J'ai la solitude qui pleure. J'ai froid contre moi. Je suis pleine de silences, de portes qui claquent, je suis une auberge pour courants d'air, un refuge à humeur catastrophe. J'ai mal à mes doigts qui ne savent plus dire, mal à mes lèvres qui se taisent, qui font la moue. Mes battements de coeur sont muets. On ne les entends plus. Je me fais statue et je guette, mais rien. Rien qu'un vide poignant. Je déteste ça, pourtant, le béton dans les paupières. Quand je disais aveugle, c'était une métaphore ! Il y a un imbécile qui m'a coulé une chappe de plomb dans le regard. J'ai le poignet fossilisé. Le monde s'échappe de moi, il continue sa ronde folle, plus loin, là-bas, comme un mirage. Je n'aime pas ça. J'entends des rires et je n'arrive pas à les atteindre. J'ai froid contre moi.
Par Entetante le Dimanche 26 avril 2009 à 22:25
Dis, c'est parce que t'as froid aussi que tu portes les pull des hommes? Tes mots sont. Zut. Tu sais, ce soir, il fait froid partout. J'ai froid au coeur, au yeux aussi.
Par petite-serrure le Dimanche 26 avril 2009 à 23:12
solidaire/solitaire
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2832018

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast