Vendredi 20 mars 2015 à 23:37

J'ai entraperçu tes creux et tes vides, là, assise à côté de toi. Il faisait si froid sous tes yeux. J'aurais souhaité que tu ne viennes pas tant tu semblais avoir marché les pieds à l'envers - je n'ai pas su contourner ce drôle et assourdissant silence, pas su l'étreindre, pas su l'apaiser. J'exagère, qui me connait. Tout de même. Laissée face à mon humaine incompétence, j'ai balbutié en attendant qu'heure passe, que canal tourne. J'ai gardé bien fort mon sourire d'enfant, comme un drapeau, je ne l'ai rangé dans mes pédales qu'après t'avoir salué. Depuis je repasse sans cesse le scénario de ta fatigue, de ton usure, de ce courant d'air qui émanait de toi, je ne peux que constater que l'inconnu ne tombe pas son masque en deux tours de pistes,

va-t-en, Louise

je m'y emploie, pour tout le temps que je pourrai, te fiche la paix.
Par Kadiak le Lundi 4 janvier 2016 à 17:47
Bonsoir,
juste pour répondre à ton post sur les sextos (jolies photos au passage, il doit se sentir veinard), un téléphone c'est fragile niveau sécurité. Je te conseille de mettre un antivirus (Avast est très bien coté). Pour le reste, les photos, soit tu décharges régulièrement dans ton pc fixe et supprime du smartphone, soit tu supprimes après avoir envoyé. Y'a le cloud sinon, mais faut aimer.

Et bonne année.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3272447

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast