Dimanche 27 juillet 2014 à 0:19

Ma peau a l'odeur de toi, ma robe six fois plus. Mon corps va à la fatigue, mais ma tête reste perchée sur ces pulsations qui m'ont drainée. J'ai la bouche qui brûle, d'avoir trop goûté, j'ai la bouche qui dit Maintenant, sommeil. Je devrais écouter mon corps, tout est pourtant très clair, mais il y a ce parfum de toi, là. Ce n'est pas assez, ou bien c'est déjà trop.
Par Louisa le Lundi 28 juillet 2014 à 10:09
Je trouve ça vraiment profond et ça me touche, comme si tu avais perdu ton âmesoeur, ta moitié et que tu asseyer de la retrouver
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3267477

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast