Samedi 25 septembre 2010 à 1:08

L'obscurité éteint les distances et le temps, et si la vie était un vélo de nuit, je me dis que tout cela serait supportable, presque facile. Pour l'instant, je tiens bon, à travers les journées. Je prends peur, parfois, tout de même. Quand le soleil bat son plein, sans savoir vraiment ce qu'il éclaire. Je suis si petite, si petite, et je joue à être grande. Il faut rester debout, sur la pointe des pieds, et garder l'équilibre, ne pas tomber. A quel moment l'exercice devient trop difficile ?
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3041821

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast