Vendredi 18 décembre 2009 à 21:34

Combien de vies dans cette vie que je n'écris plus ? J'ai perdu le fil des métaphores, je plane à basse altitude, je laisse des plumes dans chaque relief que j'effleure, l'hiver me.

Je me suis brûlé les doigts des heures à jouer avec la cire liquide des bougies, à faire des châteaux qui fondent aussitôt, et tout bien réfléchi, je me fais l'effet d'une minuscule flamme de bougie dans une lampe tempête tellement gigantesque, que. Que je ne sers à rien ?

Ne rien faire n'est pas une activité que je dénigre, loin de là. Je dois être une reine du Je-ne-fais-rien; mais quand les jours tournent au vinaigre, à l'ennui si profond, au silence absolu, et que tout prend ce goût un peu triste de vide ? Alors ne rien faire devient un cauchemar, une peur, une phobie.

Une culpabilité. N'avoir le goût de rien et s'en sentir coupable. Éternel refrain des enfants qui pleurent, on se plaint toujours des mêmes choses aux mêmes périodes, à croire que rien ne change jamais, est-ce que tout cela a un sens ?

Peut-être il faudrait que je joue mon rôle jusqu'au bout, et que j'aille chouiner pleurer dans mon oreiller, oui.
Par les.autres.choses le Samedi 19 décembre 2009 à 23:10
Il y a juste des jours, où. Ce n'est pas des mensonges, ces phrases où on dis, "j'aurai mieux fais de rester au lit". Moi, quand arrive ces jours, où je ne fais rien-du-tout, je pense fort,fort, à demain. J'écris sur une liste, toutes ces choses, que je pourrais faire demain.Parce qu'aujourd'hui, il ne faut pas insister. Il faut juste accepter. Aujourd'hui, je boude sous la couette. Demain sourira.
des bisous, et que ton sourire revienne vite :)
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2944604

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast