Dimanche 16 mars 2014 à 23:05

Je ne peux plus bouger. Plus une miette de respiration pour me faire tressaillir. Un mortier de fatigue, de mauvaise humeur et d'exaspération m'a fauchée. Immobile, tac. Ça dure. Je laisse la cohue des gens me traverser, d'une oreille à l'autre. Je les sens onduler, les muscles secoués de rictus et parfois d'enthousiasme. Je déroule et décolle des mots les uns après les autres lentement et pour rester vivante, avec l'entière concentration de cet état hypnotique. Je perçois soudain des corps à l'approche, un groupe d'humains s'assoit à la table en face de moi, interrompant ma conversation silencieuse avec la brassée de fougères de l'autre côté de la fenêtre. Je sors de ma torpeur difficilement. Il va falloir que je me lève de cette chaise.
Par imparfaiite le Jeudi 20 mars 2014 à 9:20
+1. (et joliment écrit).
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3262218

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast