Mercredi 19 août 2009 à 20:10

J'aime la nonchalance des gens les jours de chaleur. Quand les corps ne sont pas encore accablés de soleil, mais que les mouvements sont simplement plus lents, plus silencieux, plus doux. Les robes des passantes ondulent sur leurs hanches, découvrent leurs jambes nues, et l'ombre des rues se fait tout à coup havre de sensualité. Les regards glissent, vaguement lointains, à moitié présents. L'air a étouffé les reliefs, la ville semble moins anguleuse, comme endormie. Les voix sont des murmures, les cheveux collent aux tempes, dans le cou. Le temps dont le clocher bat la mesure semble ne plus avoir d'emprise sur rien.
Par Ecrits.dans.les.marges le Jeudi 20 août 2009 à 15:29
Elle s'e n v o l e.
Goût d'éternité sous la langue.
Par Satine le Jeudi 20 août 2009 à 21:29
c'est sûr que l'été, vu de tes yeux, c'est beaucoup mieux <3
Par bulle2coton le Lundi 14 septembre 2009 à 14:41
Rentre pour éviter l'orage des regrets
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2892870

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast