Mercredi 29 janvier 2014 à 17:40

Ouvrir la fenêtre et le ciel de nuages gris, ourlés là-bas d'une dentelle mauve, transpercés par le dessous de soleil, deux puits magnifiques de lumière couleur lave qui descendent lécher les arbres, ouvrir la fenêtre et le ciel de nuages gris, en son côté déchiré d'une promesse de matin bleu, piqueté de blancs et de clairs;
ouvrir la fenêtre et cet oxygène terrifiant de beauté, cette odeur de campagne inimitable, cette douceur de vivre incontestable, ce truc qui te prend, te traverse, te crie des certitudes, des apaisements, des reviens-moi.
Par rirounette le Mercredi 29 janvier 2014 à 23:27
Je veux la même fenêtre que toi !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3260087

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast