Jeudi 11 juin 2009 à 15:19

Tout à l'heure, il pleut à torrent. Ca cogne ça frappe ça éclabousse et ça gifle toutes les fenêtres de mon refuge haut perché. En me réveillant j'ai enfilé cette robe gris-prune achetée il y a deux jours. Je trouve qu'elle ferait une parfaite robe de noyée, dans le lac. Et le ciel n'en finit plus de claquer contre mon toit et je trouve que ce serait aujourd'hui exactement un temps à se noyer au lac. Mais Marie est là et je ne peux pas m'enfuir en laissant une enfant malade à la maison. C'est trop tard, j'ai envie d'eau sur ma peau. Je veux me sentir liquide me transfomer en flaque en nuage de terre je. Je veux danser à en mourir de froid, que ma robe me colle aux os et devienne lourde, que mes pieds glissent dans la terre humide et mes cheveux en forme de fontaine et. J'ai ouvert la porte du jardin.
Par pascommelesautres le Jeudi 11 juin 2009 à 21:23
Un jour on dansera sous la pluie dans nos robes légères, toi et moi. A rire sous les gouttes, tourner à en avoir le vertige. J'attraperai ta main, peut-être.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2858854

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast