Dimanche 18 novembre 2012 à 12:32

J'ai mal c'est définitif j'ai mal. J'ai le visage broyé par une araignée, le coeur en arrêt et une enclume sur le ventre. Penser m'a tuée. La douleur me poignarde, le malaise m'a rendue muette. Retranchée dans une forteresse que je ne saurai identifier, je me cogne et me demande à quelle sauce je vais être mangée. Combien de secondes encore, combien d'heures avant d'être libérée ? Quels dégâts vais-je laisser dans mon sillage de tracteur destructeur ? Je me traine et mes empreintes sont empoisonnées, qui me touche s'étouffe. J'ai beau froncer les sourcils je ne vois pas de réponse à l'équation, la peau s'est décollée de mon front, j'ai l'émotion meurtrie à vif. Il faudrait que je dorme tout simplement, que je dorme et abandonne, pourquoi ai-je encore forme humaine ?
Par topinambour le Jeudi 22 novembre 2012 à 11:38
ça va et ça revient. Un éternel recommencement.
Par Nen le Jeudi 25 avril 2013 à 18:56
Lire ce texte aujourd'hui, c'est lire ma vie. "Pourquoi ai-je encore forme humaine ?" Se demander d'où vient cette étrange force qui fait que malgré tout, le matin, on sort du lit, cette étrange force qui fait que malgré tout, on arrive encore à sourire, parfois, un sourire volé, un sourire que nous-mêmes, on n'attendait pas. Un sourire qui fait mal, aussi. Parce qu'on préférerait mille fois être incapable de sourire à jamais.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3216678

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast