Mardi 1er avril 2014 à 9:40

je pense à l'odeur de tes cheveux lorsque tes lèvres passaient dans ma nuque,

au sillage de mon sommeil à ton corps quand tes doigts veillaient dans mes cheveux

je me souviens parce que je n'ai pas mieux à me mettre sous les yeux

corps à corps poisseux et sans souffle, apnée inhabitée du petit matin

je reste sous la lanterne de mon bureau quand tu étais dans mon dos
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3262911

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast