Jeudi 21 novembre 2013 à 13:57

Aller quelque part et ne trouver personne, s'asseoir dans les escaliers sous le minuteur. Zum glück, avoir un roman dans son sac. J'ai fais ça souvent, attendre dans les escaliers, l'hiver, Arian n'arrivait jamais, c'était une malédiction. Commençait alors la danse avec le minuteur. Souvent, je n'avais pas de roman. Assise ici, avec pour seul exercice : l'attente.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3255663

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast