Jeudi 1er août 2013 à 22:59

Savoir qu'elle est là c'est admettre qu'il faisait chaud aussi cet été là, c'est ressentir la folie palpable sous ma peau, est-ce que j'aurais toujours mal en pensant à toi ? Je me suis toujours demandé si tu savais tout ce temps, ces mille entorses à l'intimité que je t'ai imposées, toutes ces hystéries qui m'ont secouée, tous ces improbables que j'ai cherchés, que j'ai vomis. Je sais dans quelle colère éternelle tu aurais bondi, si tu avais été conscient. Et pourtant, je ne peux pas imaginer que l'on puisse être aveugle à une telle fièvre. Alors, sans cesse, je me demande : à quel point savais-tu ?
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3247251

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast