Mardi 23 novembre 2010 à 13:42

http://clignotants.cowblog.fr/images/Sept2010/novembre2.jpg

Il y a des jours où l'on prend peur, quelques secondes panique, des matins qui, dans les doutes, semblent ne plus avoir de fond. C'est là, bref et intense, l'hypothèse, et si. Pourquoi ces jours là, pourquoi pas les autres, pourquoi aujourd'hui plus qu'hier ? Pourquoi pas. Inexplicable la vie, insondable l'irréfléchi. Regarder un instant ces lambeaux de nuit flotter au vent, et puis tout balayer d'un revers de la main, secouer la tête et tourner le visage vers la lumière, parce qu'elle est incroyable, cette lumière, incroyable et infinie, parce qu'elle ne ment pas, cette lumière, qu'elle est vraie et là, juste là.
Par Salomé le Mardi 23 novembre 2010 à 18:52
"Et si" à tellement une taille de géant que je crois que parfois il nous faut ces jours d'ignorance, ces jours de pieds-dans-le-vide, ces jours où. Il nous le faut pour se rendre compte que nos pieds ne se fanent pas, qu'il sont là, accrocher. Parfois même accrocher à des ailes aux quelles on ne pensait pas. Et pourtant il suffit d'y croire pour voler.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3062324

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast