Dimanche 17 mai 2009 à 22:02

Arpenter la forêt avec une folle odeur de sucre, un air tiède et une douceur qui embrassent le chant de chaque pas. Une atmosphère indescriptible, un parfum humide d'ombres et de nuages. Il y a un océan entier de rêves et de chimères qui s'abandonne aux pieds des arbres, et si ce n'était pas qu'une délicieuse sensation, je me serai déjà effeuillée et je flotterai au milieu de l'eau. Une vague de soleil me porte soudain et pourtant je ne peux pas nager, je donnerai n'importe quoi pour un verre d'eau, une flaque, un lac. Plonger. Cette forêt dessine en moi des appétits incommensurables de nature, je trace les contours de silhouettes nues sur chaque tapis de mousse verte, je crayonne en imaginaire des corps de femmes dans chaque ravin de feuilles mortes, je pose dans la lumière des images au goût d'éternel, les capture en bandoulière pour ne plus jamais les rendre.
Par bulle2coton le Dimanche 17 mai 2009 à 22:17
geniessen+atmen=leben
Par lenaisis le Dimanche 17 mai 2009 à 23:41
(et je pense au Rire de l'Ogre.)
Par Satine le Lundi 18 mai 2009 à 9:52
tes mots sont aussi délectables que tes photos <3
Par Heart.Of.St0ne le Mercredi 20 mai 2009 à 10:11
D'accord avec Satine ^^ :)
Par clignotants le Mardi 2 juin 2009 à 23:38
Le titre : Respirer.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2844887

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast