Vendredi 8 novembre 2013 à 21:38

Le garçon avec la couleur d'une femme. Ses cheveux blonds, longs comme une cascade et emmêlés comme une jungle, sa peau douce comme un nouveau né, ses yeux féminins et son ossature masculine, sa bouche droite et sa main silencieuse. Son improbable jeunesse et sa force d'homme, mature, haute, comme un défi. Ses sacs partout, ses sacs lourds, ses doigts endoloris. Son regard de trois secondes au fond de mes yeux, ce moment qui dit Je sais que tu m'as vu, je sais que tu m'as regardé, je sais que tu descends du bus. Mon léger sourire qui répond Oui, tu es infiniment - beau, intéressant, oui, je descends du bus, pardon de ne pas avoir ce soir le courage, je descends. La seconde suspendue lorsque nos corps se croisent, lui immobile, moi vers la porte.
Par holocene le Vendredi 8 novembre 2013 à 22:01
Très bien écrit, bravo!
Par clignotants le Vendredi 15 novembre 2013 à 20:45
( m e r c i )
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3254571

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast