Dimanche 22 juillet 2012 à 23:07

Et même quand je le hais, son odeur est ma seule attache terrestre. Tout est si dense au milieu de ses vêtements, respirer prend à nouveau du relief. Je me souviens si précisément de toutes ces nuits où il était la seule habitation de mes rêves. D'ailleurs, il n'y a que dans son lit que je sais dormir. Et même le détester, je ne sais plus le faire dans la continuité _
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/3197088

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast