Mardi 23 mars 2010 à 22:55

Je voudrais tellement te parler, arrêter de pleurer, glisser des confettis sous ta porte, te dire que c'était une blague, que c'était pour rire, pour de faux.

D'habitude, les séparations, les portes qui claquent et les bonjour-je-tourne-le-dos-et-je-pars-en-courant, ça me réussit très bien. D'habitude, je me tiens debout très haut sur ma fierté et je ne laisse plus rien m'atteindre. Cette fois-ci, c'est raté. Complètement folle, la nana, à déambuler sans raison et sans fin au pays des pleurs.

Par B0uille le Mercredi 24 mars 2010 à 14:17
Margot. Margot. Margot. il faut lui courir après, lui hurler ton amour, oh je ne sais pas quoi dire, je suis un peu triste pour toi je crois.
Par clignotants le Mercredi 24 mars 2010 à 17:07
Dans le principe, c'est le contraire.
Par pascommelesautres le Mercredi 24 mars 2010 à 17:49
Serre les dents - serre les fesses. Après la tempête, le beau temps ?
(Moi je crois que tu l'aimes encore, non ?)
Par lenaisis le Mercredi 24 mars 2010 à 20:14
J'tenvoie du soleil de ma colline, en espérant que quoi que tu fasses, ça ira mieux.
Par cessoularamen le Mercredi 24 mars 2010 à 20:17
oh, ma petite chouette... sommes là, tous proches pour te faire un lit de plumes et recoller ton coeur...
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2979341

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast