Jeudi 30 avril 2009 à 20:40

T'enlacer, te prendre dans mes bras juste le temps de monter les escaliers. Que tu me serres très fort contre toi. Mon visage dans tes mèches de cheveux, mes lèvres contre ta peau, blottie presque toute entière dans le creux de ton épaule. Goûter à ta poussière de petite fille et au sel de ton étreinte. Trouver, là, dans cet instant infiniment minuscule et éphèmère, le parfum de sensations si vite oubliées. Fermer les paupières et te voler tes battements de coeur. Je te les rendrais en haut des escaliers, juré.
Par Entetante le Jeudi 30 avril 2009 à 21:16
Des instants volés magiques et féériques et...
(je suis encore toute émerveillée de mon instant parfait, d'il y a deux heures...)
Par pascommelesautres le Vendredi 1er mai 2009 à 11:33
Oh Margot.
Par Satine le Mercredi 13 mai 2009 à 15:44
magnifique.
 

Vous avez la parlote ?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://clignotants.cowblog.fr/trackback/2834383

 

<< Aujourd'hui | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Quand on était plus jeunes >>

Créer un podcast